Agnieszka Rzemieniec: “Le 5 octobre à Santo Spirito in Sassia pour défendre Jésus-Eucharistie”

Ti è piaciuto? Condividi!

Le 5 octobre, de 18 heures, d’après l’article du journaliste Francesco Agnoli sur La Verità daté 7 septembre,les membres du Comité International ‘Uniti con Gesù Eucaristia per le mani santissime di Maria’ se donnent rendez –vous dans la salle des conférences“Santo Spirito in Sassia” à Rome, afin de rétablir la renaissance de la dévotion eucharistique, commencée par Benoît XVI.

Afin d’en savoir en plus,La FEDE QUOTIDIANAa interviewé la dame polonaise, Agnieszka Rzemieniec,une laïque consacrée, qui est une des membres du comité;

Agnieszka Rzemieniec, quel est le but de votre conférence?

Cette conférence intitrée ‘Chaque genou se fléchit?’. La majesté et l’amour infini de la Sainte Communion.” a été réalisée par le Comité international ‘Uniti con Gesù Eucaristia per le mani santissime di Maria’, un comité formé principalement par de laïcs, au lendemain d’une pétition internationale lancée par le Comité il y a un an, grâce à laquelle on a recueilli ’environ 10.000 signatures, pour demander certaines informations concernant le Saint-Sacrement”.

Pouvez – vous nous détailler?

“Nous demandons que les fidèles puissent encore trouver les prie – Dieu dans les différentes églises, de manière à pouvoir prier à genoux et – s’ils le désirent- à adorer notre Seigneur Jésus-Christ présent dans tous les tabernacles sous l’espèce eucharistique. En outre, nous demandons que soit assuréeaussi la possibilité de se communiquer sur la langue et à genoux, ce qui, malheureusement, est nié dans beaucoup de diocèses du monde entier. Une troisième chose que nous demandons est de permettre la distribution de la Très Sainte Eucharistie uniquement aux personnes consacrées, en tentant compte des nombreux abus qui se produisent dans tout le monde. Une quatrième chose que nous demandons est le rétablissement de la solennité du Corpus Domini et du sang du Seigneur le jeudi, c’est à dir le jour même où notre Seigneur Jésus-Christ a institué le sacrement de la sainte table “.

Qui sont les conférenciers?

“Après une vidéo d’introduction, en italien et en anglais  et les salutations des autorités présentes – certains parlementaires italiens ont manifesté leur intérêt pour notre initiative spirituelle – nous recevrons les salutations de Son Excellence Mgr ATHANASIUS SCHNEIDER , évêque d’Astana et Son Eminence le cardinal RAYMOND LEO BURKE. Puis on annoncera la bénédiction de Son Eminence ALBERT MALCOLM cardinal RANJITH

Vous avez choisi des prélats bien connus dans le panorama catholique mondial …

“Notre initiativeest profondément spirituelle, car elle touche la source et le sommet du christianisme; en d’autres thermes c’est vraiment notre Seigneur Jésus-Christ, présente en Corps, Sang, Ame et Divinité, dans l’espèce eucharistique; Cette initiative intéresse tous les cardinaux. et les évêques du monde. Parmi tous les hauts prélats que nous avons invités, beaucoup d’entre eux ont aisément accepté, tandis que d’autres –  tout en appréciant notre initiative – sont impossibilités à présencier à cause d’une sovrapposition d’engagements. Parmi ces derniersil y a le cardinal Robert SARAH, préfet de la Congrégation pour le Culte Divin et la discipline des sacrements, mon compatriote le cardinal Konrad KRAJEWSKI, les cardinaux Gerhard Ludwig Muller, Rainer Maria Woelki, les archevêques Georg GÄNSWEIN et Henryk Franciszek HOSER (visiteur apostolique spécial de la paroisse de Medjugorje) avec bien d’autres”.

Quels sujets seront abordés pendant la conférence?

“Nous avons prévu des” réflexions “et des”interventions”.

Le père TADEUSZ GUZ, doyen de la faculté d’économie juridique de l’Université catholique de Lublin à Tomaszów Lubelski, proposera des réfléxions sur la manière de recevoir la Sainte Communion (en polonais et en italien);

Votre journaliste italien MARCO TOSATTI exposera sur les quatre démandes de la Conférence,

Le  docteur. JULIO LOREDO, de la TFP Italie, traitera le thème de la Sainte Eucharistie (en espagnol). Les “interventions” seront organisées par Monseigneur NICOLA BUX et aborderont les raisons du non à la communion sur la main et sur l’importance de la présence des Prie – Dieu dans les églises, elles seront objet de discussion avec le prof. dr. ETTORE GOTTI TEDESCHI, ancien président de l’IOR, avec le père FEDERICO BORTOLI, sur les raisons du refus de la distribution de la communion par les laïcs, l’essayiste et chercheur allemand MICHAEL HESEMANN, sur “Les miracles eucharistiques aujourd’hui”.

Un groupe diversifié. Comment justifiez -vousla presence de Hesemann, décrit comme un spécialiste des ovnis sur Wikipedia?

“C’est une exagération de cette encyclopédie en ligne. En Allemagne, Wikipédia est dirigée par les adversaires de l’Église Catholique qui veulent ridiculiser un homme catholique très engagé en mentionnant un projet universitaire qui remonte en arrière lors qu’il avait vingt ans, une étude par contre interrompue au lendemain de la mort de l’enseignant quil’avait commandée. Hesemann, en revanche, est un connaisseur profond de Fatima et des ses apparitions mariales,aussi bien qu’ un connaisseur profond des archives du Vatican”.

Share and Enjoy !

0Shares
0 0

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *

Questo sito usa Akismet per ridurre lo spam. Scopri come i tuoi dati vengono elaborati.